Rechercher
  • Tanguy Dupont

La Rénovation Globale dans les Copropriétés

Depuis des années, la rénovation énergétique dans les copropriétés est un sujet qui prend du retard, et l'entretien courant des copropriété peine déjà à être voté dans les assemblées générales.

Pourtant, des gestes d'isolations de plus en plus nombreux ont commencé à apparaître, aidé notamment par les dispositifs d'aides tels que les Certificats d'Economie d'Energie. Des gestes fortement ou totalement financés notamment, tels que l'isolation des réseaux de chauffage et d'eau chaude sanitaire, l'isolation des planchers des immeubles, l'isolation des combles perdus, l'isolation des points singuliers (vannes, robinets, compteurs...) dans les chaufferies et sous-stations, etc.

Ces gestes bien que positifs sont loin de permettre l'atteinte de gain énergétiques ambitieux.

C'est pour cette raison que les dispositif d'aides évoluent, et que ces aides incitent désormais fortement la mise en place de bouquets travaux, avec un objectif ambitieux sur les gains énergétiques à obtenir. Parmi ces aides, on compte essentiellement Ma Prime Rénov' Copropriétés, depuis le début de l'année 2021, et le Coup de Pouce Rénovation Performante des Certificats d'Economie d'Energie (CEE).


Ma Prime Rénov' Copropriété est composé

-d'une aide socle: 25% du montant HT des travaux de rénovation énergétique réalisée;

-de bonifications: 500€ par logement si la résidence passe en lettre A ou B (bonus Bâtiment Basse Consommation), et 500€ par logement si la résidence sort des lettres F ou G (bonus Sortie de Passoire Energétique);

-d'aides individuelles: pour les ménages dits modestes et très modestes, 750€ et 1500€ d'aides complémentaires.


Les CEE répondent à une logique de calcul plus complexe, considérant le gain énergétique du projet, la surface habitable, avec des bonification en cas de changement de système de chauffage, et des sur-bonifications en cas de passage sur un système de chauffage utilisant de l'énergie à plus de 50% renouvelable.


Quoi qu'il en soit, ces aides permettent souvent d'atteindre 40% de financement du projet, et peuvent parfois aller plus loin. Il est donc avisé pour une copropriété de se poser la question, en cas notamment de projet de ravalement avec isolation thermique par l'extérieur, ou de changement d'une chaudière collective, de ne pas réaliser un ensemble de travaux pour aller vers cet objectif de 35%, et maximiser les aides.


Pour cela, il est essentiel d'être accompagné, et c'est d'ailleurs une obligation dans le cadre de Ma Prime Rénov' Copropriétés, d'être accompagné par un Assistant à Maîtrise d'Ouvrage (AMO).

Plus sur le rôle de l'AMO dans un prochain article.


12 vues0 commentaire